L’association les Amis de la bibliothèque de Limours propose grâce à  Lysiane Petit une rencontre appelée :

Lecture Re-découverte qui se tient le troisième mardi du mois, à 16h00 , à la bibliothèque municipale de Limours.

 

Un auteur ou un thème peuvent  être abordés, illustrés d’extraits littéraires.
Nous vous communiquons ci-dessous  le calendrier des rencontres pour la saison 2019-2020

Venez nous rejoindre : accueil et bonne ambiance assurés.

 

Les séances sont ouvertes à tous.

 


 

 

 

 

 

 

Résumés Re- découverte


          Fonctionnement ::

Après chaque rencontre, un résumé est édité puis remis aux personnes présentes en début de séance suivante et publié sur cette page.

Ces textes, sont aussi classés dans des dossiers lisibles à la bibliothèque, ou vous pouvez également retrouver  l'ensemble des textes des années précédentes, est en ligne boite de dialogue "Nos archives" puis section

Re-découverte 2015-2016 - 2016-2017 ou bien en cliquant ici  Nos archives

 Les textes sont assemblés en document PDF consultables directement en Cliquant ici

 

 

 

 

Animatrice Madame Lysiane Petit

 

 Saison 2019-2020

Lecture du mois de septembre 2019

 

David FOENKINOS

 

Nous détaillons quatre livres :

 

La délicatesse

 

Depuis sept ans Nathalie et François forment un couple idéal, amour, santé, travail intéressant pour chacun, c’est le bonheur. Mais un jour tout bascule, François parti faire un footing ne reviendra pas, il est renversé par une voiture et décède à l’hôpital sans avoir repris connaissance.

 

Nathalie se réfugie dans son travail, elle ne veut voir personne et fuit les séducteurs. Mais un jour elle embrasse Markus un de ses collègues suédois. Celui-ci est maladroit, pas très séduisant, mais à la surprise de tous une idylle inattendue va naître.

 

David Foenkinos sait avec brio mélanger les situations graves et légères et nous entrainer dans une lecture agréable.

 

Charlotte

 

Charlotte Salomon (origine juive) née le 14 avril 1917 décédée le 10 octobre 1943 à Auschwitz.

 

L’auteur David Foenkinos est parti sur les traces de cette artiste peintre et nous fait revivre les moments importants de sa vie.

En 1933 en raison de l’antisémitisme Charlotte Salomon quitte le lycée un an avant le baccalauréat. Elle intègre l’Académie des Arts de Berlin où elle commence à étudier l’art. Elle doit interrompre là aussi ses études après s’être vu refuser le 1er prix d’un concours d’art en raison de ses origines juives. Son père le professeur Salomon reçoit l’interdiction de professer à l’Université et ne peut plus exercer la médecine qu’auprès des populations juives. Charlotte après diverses pérégrinations et un mariage le 17 juin 1943 avec Alexander Nagler, continue à peindre. Le 10 octobre 1943 la jeune femme enceinte de 4 mois est envoyée à la mort à Auschwitz-Birkenau, son époux meurt à son tour le 1er janvier 1944.

 

Le 20 novembre 1971 le père de Charlotte et son épouse donnent au musée historique juif d’Amsterdam l’œuvre autobiographique de Charlotte, œuvre unique en son genre.

 

Deux sœurs

 

Après des vacances réussies passées en Croatie, Mathilde et son compagnon Etienne reprennent leur travail. Du jour au lendemain Etienne décide de quitter Mathilde en lui laissant pour un temps l’appartement.

La jeune femme est désemparée. Elle sombre dans la dépression. 

Recueillie chez sa sœur Agathe mariée et maman d’une petite fille Lili, Mathilde reprend peu à peu goût à la vie. Mais elle s’immisce dans l’intimité du jeune couple et accapare un peu trop la petite Lili.

La froideur et l’égoïsme de Mathilde sont terrifiants.

 

 

Le mystère Henri Pick

 

En Bretagne à Crozon un bibliothécaire crée « La bibliothèque des refusés » où il décide de recueillir et d’exposer les livres refusés par les éditeurs. Il reçoit toutes sortes de manuscrits.

Une jeune éditrice Delphine et son fiancé en vacances près de Crozon découvrent un livre écrit par Henri Pick, ils considèrent ce livre comme un chef d’œuvre.

Mais qui est Henri Pick ?

Delphine fait des recherches et découvre que « l’auteur Henri Pick » est décédé depuis deux ans, il tenait une boutique de pizzas. Sa veuve interrogée déclare qu’elle n’a jamais vu son mari lire un livre ni écrire, si ce n’est qu’une liste des courses.

Grâce à Delphine le livre rencontre un grand succès, il aura des conséquences sur le monde littéraire et va changer le destin de certaines personnes.

La fin du livre nous réserve des surprises qu’il ne faut surtout pas dévoiler ici.

 


Lecture du mois de juin  2018

 

Lectures diverses et variées 

 

Dernière rencontre de la saison sous un soleil implacable. Nos bibliothécaires nous accueillent avec plaisir et nous apportent de l’eau fraîche pour nous désaltérer.

 

Lise Levisky première épouse de Serge Gainsbourg à ses débuts, peintre talentueux, sa première femme évoque les années galères du compositeur. A cette époque il accompagnait Michèle Arnaud dans son tour de chant.

Quand il se met à composer de la musique pour des chansons il abandonne complètement la peinture pour se consacrer entièrement à la musique. Femme, amante, amie, Lise Leviski restera sa confidente jusqu’à la mort de l’artiste.

 

Le déserteur de Boris Vian (ami de Serge Gainsbourg) est chanté, nos amies sont émues.

 

Le premier Homme Le merveilleux livre (ébauche) d’Albert Camus est évoqué. A la mort de son père à la guerre 1914-1918, la mère sans défense, illettrée, sourde, la grand-mère illettrée aussi mais avec une volonté de fer, prenant sous son aile ses deux petits-enfants, sa fille leur mère et le frère de celle-ci qui lui aussi a des difficultés mais sait lire le journal.

Albert Camus nous dévoile dans quelles conditions il a été élevé, quartier pauvre d’Algérie, appartement exigu, sans confort, où vivent cinq personnes. Bon élève aidé de l’instituteur il obtient une bourse et arrive à force de travail à recevoir le prix Nobel.

 

Une nouvelle de Romain Gary tout en subtilité « Le luth ».

 

Quelques phrases de Colette sont citées tirées de son admirable « L’étoile Vesper ».

 

Christine nous a charmées avec ses nouvelles dont un conte de fées qui nous a redonné notre âme d’enfant ; nous lui demandons pour l’année prochaine de nous réserver quelques textes que nous dégusterons avec plaisir comme chaque année maintenant.

 

Nous terminons cette dernière rencontre avec le très beau livre prêté par notre amie Françoise L.

« Miss Jane » de Brad Watson.

Jane Chisolm vient au monde en 1915, dans une petite ferme du Mississippi. Quelques instants après sa naissance, le Dr Thompson saisit un carnet et commence à prendre des notes. Jane est née avec une malformation : un handicap qu’elle devra surmonter sa vie durant.

Miss Jane est un grand roman de formation et d’émancipation. Une histoire d’espoir et de courage portée par une langue sensuelle. Malgré la différence, elle franchit chaque étape de sa vie avec une force et une poésie qui lui permettent de poursuivre sa quête insatiable du bonheur, dans cette Amérique rurale que le XXe siècle est en train de bouleverser.

 

Merci à toutes d’être venues.

 

Lysiane Petit

 (Juin 2019)

 

 

 

                            

 

Haut de page